Manger !!

(1)

                        Il eut été simple et efficace de choisir l'excellent système français Camping gaz (majoritairement rempli de gaz norvégien !), pourtant  le doute persiste quant à la disponibilité  des cartouches ad hoc en Finlande et l'absence d'adaptateur de pied de réchaud à valve sur cartouche à vis (alors que l'inverse, vis sur valve, existe chez Edelrid ).  La pérennité du matériel et son rigine européenne restant à mon sens un des

critères majeurs, je choisis le réchaud Nova Optimus du groupe Katadyn (suisse, fabriqué en Suède) pour son adaptabilité sans modification à de nombreux carburants liquides : essence, gazole, pétrole lampant, etc., sa compacité replié et son ensemble popote Terra WE HE qui permet de loger nombre d'accessoires : couverts, serviette, briquets, condiments... L’échangeur thermique sous la casserole ne nécessite pas de pare-vent et économise du combustible en réduisant le temps d’ébullition.

           Par peur de contamination, notamment les déjections des rennes, le purificateur d'eau Hiker pro de Katadyn semble durable et performant à 1 litre par minute après un processus de filtration simple en une seule étape. Il est doté d'un pré filtre (algues, spores, sédiments, larves) aisément nettoyable, d'un filtre en fibre de verre 0,3 micron des micro organismes (bactéries, protozoaires, kystes) et d'un filtre charbon (éléments chimiques et métaux lourds). La cartouche est conçue  pour plus de 1000 litres avant remplacement. Pour autant, ce filtre n'est  pas constitué de céramique donc n'élimine pas les bactéries de tailles inférieures à 0,3 microns. Les filtres n'éliminent pas les virus (0,02 à 0,2 microns). Les pays visités présentent donc toujours les risques suivants :

  • diarrhée du voyageur : risque faible inférieur à 8% (sauf Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne en modéré de 8 à 20%)

  • hépatite A : risque faible (sauf Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Tchéquie en risque modéré)

  • fièvre typhoïde : risque faible inférieur à 0,005% (1/20000)

  • choléra : risque nul

 

Serviette Ultra Lite Face de PackTowl (américain, fabriqué en France), 35x25, microfibre 70% polyester 30% nylon

Briquet mini de Bic (français

  

La nourriture sera constituée, autant que faire possible, par des légumes, des graines et fruits frais (je suis majoritairement crussivore) en ravitaillement en moyenne tous les 3 jours, et par des sucres lents indispensables à l'effort continu, du riz et des pâtes, voire semoule de blé ou lentille en fonction de l'offre, pour au moins le repas du soir, peut-être des déjeuners. Pourtant, aux vues des prix particulièrement élevés en Scandinavie, spécifiquement la Norvège, je vais m'essayer à la pêche ! C'est l'histoire des frontaliers norvégiens qui font leurs courses en Suède, ceux suédois qui font de même en Finlande. Quant aux finlandais du sud, ils se déplacent en ferry pour leurs emplettes en Estonie !  

Les pertes et besoins en nutriments spécifiques seront dévolus :

  • à la levure de bière pour les vitamines du groupe B, 5 g par jour

  • au muesli bio de céréales riche en vitamines PP au petit déjeuner (2)

  • à l'huile de germe de blé pour la vitamine E à raison de 5 g par jour probablement au déjeuner

  • au jus de curcuma, impérativement sans extrait de curcumine (2), pour ses actions détoxifiantes, anti-oxydantes, anti-inflammatoires, à raison de 5 g

par jour dans le thé vert du petit déjeuner, additionné d'1 goutte d'huile essentielle de gingembre qui facilite l'assimilation de la curcumine naturelle... et diminue la constipation du régime pâte/riz journalier !

  • à une supplémentation pharmaceutique en vitamine C, dose à définir de l'ordre minimum de 360 mg/j à répartir entre le petit déjeuner et le déjeuner.

  • à une supplémentation pharmaceutique en magnésium, dose à définir de l'ordre minimum de 300 mg/j au dîner.