Manger !! 

 

                                      Il eut été simple et efficace de choisir l'excellent système français Camping gaz (majoritairement rempli de gaz norvégien !) mais il est presque impossible de se procurer leurs cartouches dédiées sans pas de vis hors de l'hexagone et il n'existe pas d'adaptateur de pied de réchaud à percer sur cartouche à vis (alors que l'inverse, oui). La pérennité du matériel et son origine européenne restant à mon sens un des critères majeurs, j'avais choisi le  réchaud  Polaris Optifuel d'Optimus Katadyn. Aujourd'hui je n'en suis plus certain, au regard du coût, du poids, malgré son insensibilité aux températures négatives. L'aspect multi adaptation à des nombreux pétroles n'est qu'un petit argument : ce sera toujours le même moins onéreux. Avec de l'alcool, Il ne fonctionne absolument pas, c'est même dangereux. Aussi son adaptation appréciée au gaz ne peut être envisagée qu'à titre exceptionnel parce qu'alors sa consommation est très importante, et on augmente le poids puisqu'on conserve une lourde bouteille vide en doublon. Enfin le démarrage d'un réchaud au pétrole nécessite un préchauffage qui ici génère une prime "bulle de chaleur" impropre à la mise en oeuvre sous l'auvent de la tente.

L'offre en matière de réchaud mono feu est particulièrement importante : 120 modèles, réduit de moitié en fabrication européenne. Je  ne me sens pas à l'aise avec les réchauds à alcool, peu enclin à stocker les poids et volumes de l'alcool solide. Je ne vois pas l'intérêt d'un réchaud à bois puisque je peux faire un feu et sait éliminer toutes traces de mon passage.

Tu trouveras ci-après une étude pour rechercher mon instrument de cuisine :

> concernant les multi combustibles, je reste sur le Polaris (en version pétrole ou gaz).

> concernant les à gaz, j'élimine par expérience les "tours" où la popote surplombe le brûleur qui domine la cartouche. Cette équilibre déjà employé sur mon Bleuet Camping gaz n'est pas probant à long terme. Reste les "à gaz déporté", européens, réduits ici à ceux sans popote, au nombre de 4 : 3 Primus et 1 Optimus.

> s'ajoute un set complet intégré, débarrassé ici des popotes pour  comparer les données

Gustave, Alphonse, Arthur et Philibert

(1)

Et par un beau matin d'hiver
Joséphine et Roger se marièrent
Gustave, Alphonse, Arthur et Philibert
Ils firent des quadruplés qu'ils prénommèrent

En théorie impossible  à 10° ambiant , sans vent, à altitude 0m, hygrométrie 55%, avec de l'eau ph7

(1) pour la totalité de 900g de gaz soit 2 grandes cartouches, ou  1 litre de pétrole soit 1 bonbonne (donnée majeure bien plus importante que la rapidité d'ébullition)

(2) temps de chauffe avec couvercle pour faire bouillir 1 L d'eau

(3) temps de chauffe journalier pour d'une part 2 ébullitions de 500 ml (boisson) et d'autre part 2 cuissons de 10 mn (dont 1 avec ébullition préalable)

(4) nombre de jours sans réapprovisionnement

(5) nombre de réapprovisionnement par 2 grandes cartouches ou 1 plein, pendant 9 mois

(6) contenant plus contenu plein

(7) poids maximum au départ et à chaque réapprovisionnement

(8) dont bouteille 1 L  pour le Polaris

(9) coût pour 9 mois, à 8,5€ la cartouche de 450g de gaz (power gaz, ni spécial été, ni spécial grand froid) ou 2€ le litre de pétrole

(10) coût pour 9 mois, matériel et carburant

 

On s'aperçoit d'emblée que le très lourd et très onéreux Optimus Polaris ne tient sa promesse qu'en coût très faible de carburant. C'est insuffisant car avec seulement 10€ de plus durant 9 mois on s'allège avec l'Optimus Vega de 489 g (!!) et on s'approvisionne en énergie 16 fois de moins !!! Le Primus Express est très proche, ou son cousin le Primetech, un Express intégré particulièrement ingénieux n'existant qu'avec son offre de popotes. 

vega-optimus_1_edited.png

Vega Optimus

214 g ; 100 €

avec pare-vent Optimus

Express spider II de Primus

primus-express-spider_edited.png

234 g ; 70 €

avec pare-vent Optimus

rechaud-gaz-primus-primetech-stove-set_03_2_edited.png

Primetech stove set 1.3 de Primus

224 g ; 60 € (pare-vent intégré)

artificiellement sans popotes ni accessoires

 

À l'heure du choix, je procrastine en recherchant les popotes qui se révèlent toutes, comprises les Optimus et Primus, fabriquées en Asie ou Amériques, bien trop loin pour minimiser l'impact polluant des transports. Toutes ? Non, un irréductible suédois, Trangia, perdure depuis 1925 une production en Europe. Le choix fut simple, une fois passé le deuil d'aucun anti-adhésif en céramique. J'ai opté pour :

 

Trangia popote HA 1500_edited.png

Popote HA 1,5 L de Trangia

110 g ; 19 €

Poêle HA 18 cm de Trangia

Trangia poele_edited.png

86 g ; 19 €

Trangia bouilloire 600_edited.png

Bouilloire 0,6 L de Trangia

125 g ; 14 €

 

Couvercle / passoire / planche-à-

découper de Trangia

Trangia-multi-disc_edited.png

74 g ; 9 €

Housse de Trangia

Trangia housse_edited_edited_edited_edited.png

24 g ; 6 €

Pare-vent d'Optimus

Optimus pare-vent_edited.png

36 g ; 10 €

 

Cartouche 450 

Optimus-450g_1_edited.png

450 g ; 7,5 €

Poignée de Trangia

trangia poignée_edited.png

48 g ; 6 €

Primus piezo_edited.png

Piezo de Primus

12 g ; 13 €

 

vega-optimus_1_edited.png
primus-express-spider_edited.png
Optimus-450g_1_edited.png
Trangia popote HA 1500_edited.png
Trangia poele_edited.png
Trangia bouilloire 600_edited.png
Trangia-multi-disc_edited.png
Trangia housse_edited_edited_edited_edited.png
trangia poignée_edited.png
Primus piezo_edited.png
Optimus pare-vent_edited.png

  J'ai choisi le        Primus Express Spider II (Suède, fabriqué en Estonie) parce que :

1) le Vega (Suisse, fabriqué en Suède) est initialement trop onéreux

2) je n'ai à priori pas la nécessité d'une adaptation par renversement de la cartouche en froids inférieurs à -15°

3) l'Express, plié, loge dans la micro bouilloire de 600 ml

4) si Cyclo-randonnée sélectionne ce seul produit dans la sous-famille gaz déporté, j'ai confiance.

 

 

Par peur de contamination, notamment les déjections des rennes, le purificateur d'eau Hiker pro Katadyn semble durable et performant à 1 litre par minute après un processus de filtration simple en une seule étape. Il est doté d'un pré filtre (algues, spores, sédiments, larves) aisément nettoyable, d'un filtre en fibre de verre 0,3 micron des micro organismes (bactéries, protozoaires, kystes) et d'un filtre charbon (éléments chimiques et métaux lourds). La cartouche est conçue  pour plus de 1000 litres avant remplacement. Pour autant, ce filtre n'est  pas constitué de céramique donc n'élimine pas les bactéries de tailles inférieures à 0,3 microns. Les filtres n'éliminent pas les virus (0,02 à 0,2 microns). Les pays visités présentent donc toujours les risques suivants :

  • diarrhée du voyageur : risque faible <8% (sauf Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne en modéré de 8 à 20%)

  • hépatite A : risque faible (sauf Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Tchéquie en risque modéré)

  • fièvre typhoïde : risque faible inférieur à 0,005% (1/20000)

Katadyn%20v2_edited.png

 Serviette  Ultra Lite Face de PackTowl (américain, fabriqué en France), 35x25, microfibre 70% polyester 30% nylon : nettoyer la vaisselle, saisir un instrument chaud, s'essuyer les mains.

Packtole%2520ultralite%252035x25_edited_

 

t  Entonnoir d

 Passoire à thé  , 28g, filtre permanent

 

 Petit matériel de pêche  , minimaliste : fil, hameçon, ... (à définir)

 

 Briquet 

 

 Mini sac poubelle 

 

Divers  petits récipients  (récupération) contenant : sel fin, ail semoule déshydraté, coriandre poudre, cannelle poudre, pâte de bouillon de légumes bio, mélange d'épices à poisson, graines de courge, canneberges séchées, thé "Un des sens", rooibos "tropical", menthe séchée, herbes de Provence, riz, pâtes, semoule, quinoa, épeautre, pois, lentille, haricot, les huiles (colza pour la cuisson, et lin riche en oméga 3 végétal à cru).

 Sac étanche , 3 litres, Drybag cordura light de Vaude, 38 g, pour la nourriture fraîche principale constituée, autant que faire possible, par des légumes et fruits en ravitaillement en moyenne tous les 3 jours.

 

C'est l'histoire des frontaliers norvégiens qui font leurs courses en Suède, ceux suédois qui font de même en Finlande. Quant aux finlandais du sud, ils se déplacent en ferry pour leurs emplettes en Estonie ! 

"épicerie"= "alimentation sans alcool".

Pour 100 € d'achat d'épicerie sans alcool en France, hors coût de change et lieux pièges à touristes, il te faudra débourser pour les mêmes denrées 172 € en Norvège ou 54 en Estonie.

(1) Thierry Hazard "Danser le twist"