Visiter l'Europe "froide" 

     J'ai toujours été attiré par les paysages septentrionaux et nord-orientaux. Il est vrai que j'ai assez rarement froid, aussi grand mal à supporter la forte chaleur, d'autant qu'en Finlande estivale, certains jours la température s'essaye à flatter les 25° insupportables. Au regard des kilomètres raisonnablement possibles, je me limiterai aux pays de l'Union Européenne avec la notable exception de la Norvège qui a refusé deux fois son adhésion. Les dénivelés positifs cumulés de plus de 1000m en 4 heures, Preikestolen, les Lofoten, les caps extrêmes s'y promettent, allons donc vérifier derechef !

carte 1 pays visités v2.JPG

<< Non seulement dieu n'existe pas, mais essayez donc de trouver un plombier pendant le week-end ! 

-Woody Allen- >>

 (1)

 Autonomie 

 

D'un naturel assez solitaire, j'aime me mesurer à mes propres limites, choisir

l'environnement propice à la quiétude et la beauté, construire pas à

pas la mise en œuvre de l'étape. Sans dénigrer les campings,

j'aime leur ambiance, je veux privilégier le bivouac autonome

plus solitaire que je recherche, également moins impliquant ou

onéreux, éventuellement entrecoupées d'accueil chez l'habitant,

via les sites (par ordre décroissant numéraire attendu) : WarmShovers (WS), BeWelcome (BW),

Cyclo Camping International (CCI),  HospitalityClub (HC), CouchSurfing (CS), VelHome (VH). 

 Ménager le moteur 

 

Pédaler n'étant pas mon but premier, je prévois un jour de récupération par semaine,

en camping ou chez l'habitant, et en moyenne 4 heures 15, hors arrêts, de vélo par jour : visites, photo, écriture, repas, toilette, montage et démontage du bivouac seul en pleine nature occupant le double. Un de mes rares objectifs

formels est de parvenir au cap nord le jour du solstice d'été donc profiter pleinement de plus

de 5 semaines sans nuits !!!

 

 Respecter et peu polluer 

 

 Exclure l'avion  1ère source de pollution carbone à l'heure et par personne, donc diminuer les transports motorisés, à commencer par le mien. Je t'invite à t'informer avec reporterre et réseau action climat.

Acquérir mon matériel, outre les critères primordiaux de poids, praticités et adaptabilités, selon les principes suivants :

  •  solide et durable  : renouveler le moins souvent possible, c'est contrer le "jetable" et le peu pérenne qui polluent à chaque fois et souvent. Globalement un produit conçu pour durer, même un peu polluant, pollue beaucoup moins qu'un renouvelé à courte et moyenne échéance. Privilégier également l'achat d'occasion si l'objet est conforme à mes attentes.

 

  •  proche  : encourager le "fabriqué en Europe" c'est fédérer une idée d'entente, aussi face à la féodalisation de l'union ; c'est défendre l'emploi dans son propre bassin de vie.

  •  naturel et éco-responsable  : des produits plus proches des éléments naturels pour mieux respecter et la nature et l'homme, par des entreprises qui s'impliquent dans ce sens.

 

  •  privilégier les boutiques physiques  plus d'emplois, aux sites de commandes en ligne, moins d'emplois (se renseigner sur des sites en ligne, oui ; y commander, seulement si l'approche y est incontournable et raisonnée, c'est à dire en phase avec ma propre mentalité).

Appliquer autant que faire se peut la  règle des trois R  : Réduire (les polluants, la consommation anarchique, etc.), Réutiliser, Recycler.

Composter et minimiser mon impact fécal polluant notamment par la méthode des " toilettes japonaises " (voir onglet hygiène).

 

 (1) Pierre Desproges 1939-1988 "Vivons heureux en attendant la mort

 I have always been attracted to the northern and north-eastern landscapes. It is true that I am rather rarely cold, as much as it is difficult to bear the high heat, especially since in summer Finland, some days the temperature can flatter the unbearable 77°. With regard to the kilometers reasonably possible, I will limit myself to the countries of the European Union with the notable exception added of Norway which has twice refused its membership. The positive elevation gain of more than 1000m in 4 hours, Preikestolen, the Lofoten, the extreme capes promise it, so let’s check it again!

Of a rather solitary nature, I like to measure myself to my own limits, to choose the environment conducive to tranquility and beauty, build not to not the implementation of the stage. Without denigrating the campsites, I like their atmosphere, I want to favour the autonomous bivouacmore solitary than I seek, also less involving or expensive, possibly interspersed with homestay, via sites (expected descending order of currency): WarmShovers , BeWelcome , HospitalityClub , CouchSurfing(2).

Since cycling is not my primary goal, I plan one recovery day per week, in camping or at home, and on average 4 hours 15, excluding stops, by bike per day: visits, photo, writing, meals, toilet, assembly and disassembly of the bivouac alone in the middle of nature occupying the double. One of my few formal goals is to reach the northern cape on the day of the summer solstice so enjoy more than 5 weeks without nights!!!

 

Exclude the plane first source of carbon pollution per hour and per person, so reduce motorized transport, starting with mine.

Acquire my equipment, in addition to the primary criteria of weight, practicalities and adaptability, according to the following principles:
> solid and durable : to renew as often as possible, is to counter the "disposable" and the little perennial that pollute each time and often. Overall a product designed to last, even a little polluting, pollutes much less than a renewed short and medium term. Also consider buying second-hand if the item meets my expectations.
> close: to encourage the "made in Europe" is to federate an idea of understanding, also in the face of the feudalization of the union; it is to defend employment in its own living pool.
> natural and eco-responsible: products closer to the natural elements to better respect nature and man, by companies that are involved in this direction.
> to favour physical shops more jobs, to online ordering sites, less jobs (inquire about online sites, yes; order there, only if the approach is inescapable and reasoned, that is to say in line with my own mentality).

Apply as much as possible the three Rs rule: Reduce (pollutants, uncontrolled consumption, etc.), Reuse, Recycle.

Compost and minimize my fecal impact polluting in particular by the method of "Japanese toilets" (see tab hygiene).