L ' i t i n é r a i r e

                   Viser les grands itinéraires cyclables EuroVélo (2), d'abord l'EV6 jusqu'à Angers puis la VéloFrancette (3) une des Voies vertes et véloroutes (4), ou par exemple l'EV3 au Danemark, mais sans en être esclave, notamment en fuyant les "belles" pistes le long des grands axes routiers, sauf traversées inévitables de très grandes villes.

Partout privilégier les petites routes de campagne, même chaotiques jusqu'à 25% de temps additifs, aux routes passantes et bien bitumées, plus spécifiquement  durant les pays baltes, la Pologne et la Tchéquie ; ainsi que les voies "vertes" ou "douces" aux pistes cyclables en France, Pays-bas et Allemagne. S'essayer quelques jours aux sentiers de randonnées pédestres et VTT  nottament en Norvège et Finlande : le vélo poussé !

<< Eblouie par la nuit à coups de lumières mortelles, un dernier tour de piste avec la main au bout, je t'ai attendu cent ans dans les rues en noir et blanc, tu es venu en sifflant >>

 (1)

En période non touristique, choisir quelques rares sites premium précis. 

 

En période touristique, privilégier, par une étude préalable fouillée, les itinéraires "vides". On les repère par la raréfaction de camping, hôtel, lieux "top dix", photo sur les sites, nombre d'avis, traffic routier et autres merveilles, donc dénigrer certains "incontournables". Il s'agit de rester ouvert aux beautés naturelles mais sans suivre les bornes cataloguées et médiatisées du parfait touriste ; d'autant que la belle photo existe et que je ne prétends pas faire mieux. A moduler en Finlande, pas de touriste d'été dans les forêts à l'est près de la frontière russe signifierait présence d'ours !  Mais comment vérifier sans tester ?

 

En Norvège, éviter si possible les tunnels interdits au vélos et ceux sous-marins : ce ne sera vraiment pas simple. Y prévilégier les bacs peu onéreux pour les vélos, à l'inverse des moteurs : le principe du pollueur payeur individuel semble ancré dans la mentalité collective scandinave.

 

Viser et utiliser les excellissimes sites gratuits et organisés de bivouac "shelter og teltplads" au Danemark et "telkimisala lokkekoht" en Estonie (voir onglet bivouac).

 

Parce que peu versé aux fortes concentrations humaines, je choisis de ne visiter que les centres-villes suivants :

Bergen

 

 

Viborg

 

Hambourg

Bruges

Vardo

 

 

 

 

Savonlinna

Hamina

Helsinki

Tallinn

Césis

Panevèzys

Wroclaw

Kolin

Igolstadt

Besançon

 

environ 13 000 kms

hors bacs et ferries

environ 230 jours

de pédalage hors repos

environ 80 km

de dénivelés positifs cumulés

soleil permanent

lignes jaunes

bacs et ferries

lignes bleues

cyclololo parcours 2017

 

 

Carte active

prévisionnelle

 

Positionne ta flèche de mulot sur le bouton ci-dessous en vert et contre... la changer en main (droite, la main), puis  clique. Pour revenir au site, c'est la flèche arrière en haut à gauche dans la barre d'outil. Tout est zoomable et cliquable, y compris la légende, après obtention de l'index tendu. Pour réduire le volet de commentaire c'est la flèche arrière rouge en haut à gauche.

Rappel : les coordonnées décimales sont prévisionnelles : ne m'y cherche pas, il y a de grandes chances que je ne m'y trouve pas exactement, et/ou pas encore, ou plus !

 

 

(1) Raphaël Haroche pour Zaz

(2) réseau des 15 itinéraires cyclables européens dont l’achèvement est prévu pour 2020, voir onglet Divers/sites/7

(3) de La Manche à l'Atlantique, voir onglet Divers/sites/7

(4) carte interactive, voir onglet Divers/sites/7

Aim at the big cycle routes Eurobike, at first the EV6 to Angers then Francette or for example the EV3 in Denmark, and but without being a slave, in particular by avoiding the "beautiful" runways along the main trunk roads, except inevitable crossings of very big cities. Everywhere favor the small country roads, even chaotic it until 25 % of additive times, to the busy and well asphalted roads, more specifically during the Baltic States, Poland and Czech republic; as well as the " green " or soft ways " in bicycle paths in France, Netherlands and Germany. Venture a few days on the pedestrian hiking trails and the mountain bike trails nottament in Norway and Finland: the pushed bike! In not tourist period, choose some rare sites precise premiums. In tourist period, favor, by a detailed preliminary study, the "empty" routes. They are spotted by the rarefaction of campsite, hotel, places "top ten", photo on sites, counts of notices, traffic long-distance truck driver and other marvels, thus denigrate some "inescapable". It is a question of remaining open to natural beauties but without following borders cataloged and mediatized of the perfect tourist; especially as the beautiful photo exists and especially as I do not claim to do better. To modulate in Finland, no summer tourist in forests in the East near the Russian border would mean presence of bear!  But how verify without making out a will? In Norway, avoid if possible tunnels forbidden in bikes and those submarines: it will not be really simple. Prévilégier the little expensive tubs for bikes, contrary to engines: the principle of the pollutant individual payer seems anchored in the Scandinavian collective mentality. Aim and use excellissimes free and organized sites of bivouac "shelter og teltplads" in Denmark and "telkimisala lokkekoht" in Estonia.
Because little paid in the strong human concentrations, I choose to visit only the following city centers: Bruges, Hamburg, Viborg, Bergen and Vardo, Savonlinna, Hamina, Helsinki, Tallinn, Césis, Panevèzys, Wroclaw, Kolin, Igolstadt, Besançon.

approximately 13 000 kms except ferries
approximately 200 days of pédalage except rest
approximately 80 km of made uneven positive accumulated
Permanent sun lines yellow in date and place
Ferries blue lines

Projected active map
Reminder: the decimal positions are projected: do not look for me there, it is highly likely that I am not exactly, and/or not still, or there more!